mur de soutènement en pierre sèche

état initial du terrain

Implanter deux terrasses bâties limiterait le ravinement et fournirait un point de vue élevé sur la campagne environnante. Suite à leur construction, le site serait végétalisé d’espèces méditerranéennes pour limiter la dépense en eau.

La nature du talus ( déblais de blocs calcaires et de terre marneuse) et celle du sous sol (marno calcaire) nous ont poussé vers un choix raisonné pour la construction d’un mur de soutènement en pierre sèche. Ce type de construction semblait être le mieux adapté pour un substrat instable (la plasticité du bâti pierre sèche accuse mieux les mouvements de ce type de terrain que la maçonnerie au mortier). 

Une esquisse du projet fut levé. Elle devait révéler l’aspect du terrain post travaux. L’ implantation du chantier levée, les travaux de terrassement pouvaient commencer.

èsquisse

 

  La profondeur de fouilles faite à l’aide d’une pelle mécanique, devait tenir compte de deux facteurs :

– l’absence d’une assise rocheuse.

– le rabattement final du terrain de 40 cm ( réorganisation des écoulements).

Le point bas de la fouille de la première terrasse en pierre sèche fut descendu à moins 70 cm sous le niveaux initial du terrain, ainsi le pied d’assise serait à profondeur constante de -30 cm après le terrassement final.

début des travaux

La pierre local (calcaire marneux du Valanginien) très peu durable dans le temps fut remplacée par un matériau non gélif ; la pierre de Pompignan (berriasien). Dans les grandes lignes, l’ouvrage en pierre sèche finit  dépasse trente mètres de long pour un mètre soixante de haut en moyenne. Son poids total est estimé à plus de cent trente tonnes. Quant au poids total des matériaux de construction déplacé; il dépasse les cinq cent tonnes. Le volume de terre extrait du talus approche les trente m3.

première livraison

quelques tonnes de pierres

une voûte en pierre sèche, pierre de Pompignan

Le parement:

   Les pierres de parement ont été taillées en « coup de gouge » de telle façon que la lumière rasante du soleil porte un jeu d’ombre « reposant » sur l’ensemble de l’ouvrage. Leur façonnage c’est fait au marteau pneumatique pour les finitions et aux outils à mains pour la phase d’équarrissage.

parement pierre sèche

les éléments de servitude:

l’aspect fonctionnel du projet ne devant être négligé, une série d’éléments bâtit fût incorporée.

pierre sèche, escalier à encorbellement

voûte en pierre sèche

Un escalier à encorbellement de sept marches pour desservir la première terrasse en pierre sèche     , une rampe et un pont en pierre sèche offrant un accès pour une brouette, enfin un dernier escalier de neuf marches, cette fois encastré pour une servitude à la deuxième terrasse. 

mur de soutènement en pierre sèche

 

Un peu d’originalité :

la pierre est un matériau noble, chargées de l’histoire de la terre. Elle méritait un petit clin d’oeil  sur cet ouvrage en pierre sèche.

escalier en pierre sèche

un mur de soutènement en pierre sèche peut aussi être décoratif

siège

pierre sèche

le mur en pierre sèche est renforcé par un contre fort

 


Articles relatifs

3 réflexions au sujet de « mur de soutènement en pierre sèche »

  1. Magnificent goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you are just too excellent. I actually like what you have acquired here, certainly like what you’re stating and the way in which you say it. You make it entertaining and you still take care of to keep it sensible. I can not wait to read much more from you. This is actually a wonderful site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *