les arcs en pierre

les arcs en pierres: l’arc plein

  • traçage de l’épure :

Appelons épure la version « virtuelle » de l’arc à bâtir, c’est tout simplement le report au sol des cotes de ce dernier. Pour cela il faut déterminer le diamètre interieur (intrados) et exterieur(estrados) de l’arc. planche 1

En utilisant une règle de maçonnerie et une grande équerre on trace dans un premier temps le sègment  AB ; il sera coupé en deux ségments égaux pour déterminer le centre A’du futur arc. De A’ appliquer l’équerre et tirer une droite égale aux ségments AA’ ou BA’. Ainsi est défini la hauteur de notre arc. Avec une cordelette, en se plaçant en A’ on trace l’extrados partant en A vers B. Même opération pour l’intrados. Les deux arcs tracés, reste celui des . On se positionera de nouveau au centre A’ et avec la cordellette on rayonnera vers l’extrados pour déterminer l’emplacement de chaque claveau( leur épaisseur sera fixer en fonction de la utilisée et le rendu du parement souhaité)

Il est le support provisoire de l’arc en , généralement en bois, il ne devra pas se déformer sous le poids des pierres. N’oubliez pas de le poser sur une réhausse, sans quoi une fois l’arc en poids, vous ne pourrez pas décintrer.

arc en pierre, pose du cintre

pose du

On utilisera un patron pour chaque face des , il sera découpé dans une feuille de zinc et annulera les erreurs du report manuel. L’opération de pré taille débutera par la tête du claveau (voir planche n°2). Delà en découleront la taille des autres faces du claveau ; ainsi les faces jointives, l’extrados et les parements seront ciselés et poinçonnés. Une surface très plane est souhaitable, ne boucharder les surfaces  qu’après avoir ciseler les contours de chaque face ceci pour éviter que la surface traité du claveau ne se retrouve en dessous de celle des pourtours(ciselure) ce qui aurait pour effet de diminuer la surface de contact entre les deux ( n’oublions pas que nous somme en sèche et donc qu’aucun liant ne rattrapera cette erreur).

arcs en pierre sèche, taille des claveaux

taille des

Avant d’entamer ce paragraphe, rappelons que l’arc ou les arcs() n’échappent pas à une règle de base de tout bâtis consistant à croiser les joints( voir pierre sèche technique )si l’on veut éviter une erreur de (voir article ). Imaginons pour exemple qu’une vue de dessus doit ressembler à un mur vue de face.

arcs en pierre, croisement des joints des claveaux

croisement des joints des

La pose des , s’ils sont de gabarit identique ne génère pas de problème. Pensez simplement à une pose régulière de par et d’autre du , tout en bâtissant les contres piles. L’opération reste simple et s’achèvera par la pose des contres clefs et clefs de (voir planche n°2)pont et voûte.

 

 

 

 

La dernière phase consiste au

pont en pierre sèche

en sèche

décintrage.

pont en pierre sèche

en sèche

arc et pont

pont plein cintre en pierre sèche

ponts et voûtes en sèche

arcs en pierre finalisation du travail

décintrage de l’arc

arcs en pierre, décintrage de l'arc

décintrage de l’arc


Articles relatifs

4 réflexions au sujet de « les arcs en pierre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *